Comment concevoir un jardin therapeutique

Classé dans : Verdurable | 0

Pour mener à bien un projet de bien-être, Verdurable vous explique comment concevoir un jardin thérapeutique. Choix des plantes, compositions, voici nos meilleures astuces.

Le jardin est un excellent support pour votre processus thérapeutique. Le magazine Psychologies explique ainsi que le jardinage permet de « stimuler la mémoire ancienne, l’orientation spatiale et temporelle, l’activité motrice et les relations sociales ». Dans cet article nous vous montrerons comment concevoir un jardin thérapeutique pour vos participants. Voici nos conseils pour l’aménagement, la composition et l’entretien.

aménager espace jardin thérapeutique
conception projet jardin thérapeutique verdurable

Localiser le jardin

Pour plus de confort et d’ergonomie, les jardinières de Verdurable sont mobiles. Vous pourrez donc les placer à l’extérieur ou à l’intérieur. 

  • Placer le jardin en extérieur favorise le contact à la nature. Pensez cependant à vous protéger des intempéries.
  • Garder votre jardin en intérieur, le rend plus facile d’accès. Notez que la luminosité y est souvent plus faible.
  • Dans les deux cas, favorisez les chemins de circulation facile pour votre jardinière (dallage, etc.). Ensuite pensez à utilisez les espaces de rangement des outils sur les côtés.

Choisir les thèmes de jardin

Chaque composition à ses propres vertus. Vous pourrez les choisir en détail sur la page Thèmes de jardin.

  • Le potager récompense les jardiniers et favorise leurs estimes d’eux-mêmes grâce aux légumes qu’il engendre.
  • Le jardin aromatique travaille davantage sur les sens (odorat) et également la mémoire.
  • Le jardin floral, le plus esthétique stimule la créativité des participants.
themes de jardin thérapeutique

Enfin, un jardin, c’est vivant. Il faudra donc vous en occuper toute l’année. Vous pourrez trouver sur l’article suivant une liste détaillées des différentes tâches d’entretien des jardins toute l’année. Loin d’être des corvées, ces étapes peuvent jalonner un parcours thérapeutique étendu à l’année en sollicitant parfois les capacités motrices, l’attention, et la mémoire. Ainsi ce dispositif appelle un encadrement pluridisciplinaire, ergothérapie, psychomotricité, kinésithérapie, etc. Au bout de ces occupations consciencieuses se trouvent la récompense du travail bienfait : dégustations, parfums sucrées, décorations collectives.