Les bienfaits de l’hortithérapie au centre hospitalier de Hayange

En avril 2019, le centre hospitalier de Hayange a débuté son programme d’hortithérapie dans son unité de soins palliatifs. Autour du jardinage, les langues se délient et les visages s’éclairent, petit retour sur cette expérience.

Au-dessus des jardinières du centre hospitalier de Hayange en Moselle (57), les bras concentrés se promènent. Les végétaux des bacs commencent à connaitre les mains des professionnels comme celles des patients. En avril dernier, l’unité de soins palliatifs (USP) de l’établissement s’est révélée emplie de jardiniers passionnés. À Hayange, celle qui a fait entrer la nature au cœur du centre est l’ergothérapeute madame Oriane Hergle, soutenue par le Rotary Club de Hayange. Accompagnés par l’équipe médicale, les patients ont pu redécouvrir le plaisir de la culture. L’hortithérapie a fait ses premiers pas dans l’établissement.

“ Un patient jusque-là alité s’est mis à sourire. ”

Pas de jardiniers solitaires à l’USP d’Hayange, professionnels et patients coopèrent pour prendre soin des végétaux. Ainsi, interrogée par le Républicain Lorrain en octobre 2019, madame Hergle raconte l’entrain d’un participant : “ Un patient, jusque-là alité, s’est mis à sourire. Il s’est assis sur son lit, il a partagé ce moment avec un proche. Ce sont des instants précieux ”. L’hortithérapie appelle une succession d’histoires parfois amusantes, toujours émouvantes. L’attachement profond d’un patient pour les plantes nous revient en mémoire. Cet homme était si amoureux des végétaux qu’il revenait souvent à l’USP pour les arroser même après avoir quitté le service. L’équipe médicale hayangeoise le décrit encore comme l’un de leurs jardiniers les plus investis.

Hortithérapie, retrouver la nature

Nous pensons également à cette patiente qui nous racontait qu’elle “ avait l’impression d’être sortie de sa chambre pour descendre dans le jardin , le visage souriant après sortait alors d’un atelier de quelques dizaines de minutes. Porter les jardinières au chevet des patients les aident à quitter l’ambiance médicale de l’USP. Même sans pouvoir se déplacer, ils respirent les arômes, voient naître les bourgeons sur les tiges, goûtent les saveurs de leurs récoltes. La foule de sensations stimule, distrait, incite à communiquer ses ressentis. Aucune surprise lorsque l’équipe médicale hayangeoise nous explique avec amusement que certains patients s’occupaient davantage des plantes que d’eux-mêmes.

Les mains des patients de l’USP du centre hospitalier hayangeois fouleront encore longtemps le terreau de ces bacs. Nous remercions chaleureusement madame Hergle et ses collègues du service ainsi que le Rotary Club de Hayange d’avoir fait confiance à Verdurable pour cette belle aventure.

Pour en savoir plus : consultez notre page dédiée au jardin thérapeutique