Les vertus du jardin thérapeutique sont multiples

Classé dans : Verdurable | 0

Depuis juin 2020, les résidents de l’Ehpad Simone Veil des Ulis (91) ont inauguré leur propre jardin adapté. Dans cette interview, Sonia Chedri, animatrice de l’établissement nous partage ses expériences sur les vertus du jardin thérapeutique. 

vertus du jardin therapeutique sont multiples expériences partagées à l'ehpad simone veil des Ulis

Pouvez-vous nous raconter la genèse de votre projet de jardin thérapeutique ?

J’ai découvert cette méthode durant mon contrat d’un an à l’AP-HP. Lorsque j’ai rejoint l’Ehpad Simone Veil, avec les soignants, nous avons constaté que certains résidents regrettaient leurs anciennes activités notamment le jardinage. Alors en 2019, j’ai contacté Verdurable pour développer un projet de jardin thérapeutique et l’entreprise a accepté de nous prêter une jardinière. Soutenu par la direction, le mois de juin suivant, le projet s’est enfin concrétisé. L’établissement a fait l’acquisition de huit jardinières.

Comment avez-vous obtenu le financement du projet ?

Avec l’aide de l’établissement, je me suis tourné vers deux fondations : Plus de vie (Hôpitaux de France) et Truffaut. Nous avons répondus à leurs appels à projet et notre dossier a été sélectionné. Je remercie particulièrement le directeur du magasin Truffaut de la Ville-du-bois, puisque le magasin nous a également donné des plantes pour le jardin. 

Quelles sont les vertus du jardin thérapeutique ?

Elles sont multiples. Pour commencer, c’est l’occasion pour les résidents de partager un moment de bien-être en collectivité. Ensuite, on y travaille la gestuelle et la motricité. Enfin, le jardin thérapeutique sollicité également la mémoire. Nous avons même eu des résidents touchés par Alzheimer qui ont pu recouvrer des souvenirs.

Quel projet prévoyez-vous pour 2021 avec ce jardin ?

Bien sûr, nous continuerons à l’utiliser. Nous voudrions notamment continuer nos repas thérapeutiques. Cela consiste à permettre aux résidents d’organiser leurs repas en autonomie, de la récolte à la préparation. En refaisant certains gestes, ils peuvent également se replonger dans leurs anciennes vies : ramasser des herbes, faire des salades. Je pense que ça leur fait du bien de retrouver ces activités à plusieurs.